Retrouvez ci-dessous l'intégralité des dossiers spéciaux Ethos :

Focus

Focus

Les indices de durabilité Ethos

Ethos propose deux indices de durabilité, respectivement en actions suisses et en actions internationales. Ces indices reflètent l’expérience et expertise d’Ethos depuis plus de 20 ans dans l’analyse et l’évaluation environnementale, sociale et de gouvernance (ESG) des sociétés cotées.

Ethos Swiss Corporate Governance Index (ESCGI) : Indice de durabilité pour les actions suisses

L’ESCGI met un accent particulier sur les sociétés qui respectent les meilleures pratiques en matière de gouvernement d’entreprise. Les « Principes de gouvernement d’entreprise d’Ethos » servent ainsi de référence pour modifier les pondérations des sociétés comprises dans l’indice « Swiss Performance Index (SPI) ». L’ESCGI est en outre calculé par la SIX Swiss Exchange, ce qui permet à Ethos de bénéficier des meilleures compétences en matière de construction d’indices pour les actions suisses.

Ethos Index on MSCI World : Indice de durabilité pour les actions internationales

L’Ethos Index on MSCI World est proposé en collaboration avec MSCI et exclut de l’indice traditionnel les sociétés qui réalisent plus de 5% de leur chiffre d’affaires dans un des secteurs exclus selon les principes d’Ethos pour l’investissement socialement responsable (principes 2 et 3). Ces exclusions concernent environ 10% de la capitalisation de l’indice traditionnel.

Plus d'informations
Dossier spécial assemblées générales

Ethos propose l'analyse des ordres du jour des assemblées générales des sociétés cotées en Suisse tout en permettant l'accès à notre plateforme en ligne. Pour les sociétés suisses, Ethos communique ses positions de vote sur son site Internet 2 jours ouvrables avant la date des assemblées générales.

Les analyses d’Ethos contiennent une revue détaillée de chaque point à l’ordre du jour avec des recommandations de vote. Celles-ci se fondent sur les principes de gouvernement d’entreprise et lignes directrices de vote d’Ethos. De plus, les analyses présentent également un ensemble d’informations sur la société, en particulier sur son Conseil d’administration et les rémunérations des dirigeants. Les analyses sont transmises aux abonnés par email. Un rapport trimestriel résume les points saillants des assemblées générales ayant eu lieu.

Plus d'informations
Dossier spécial Sika

L'annonce faite le 8.12.2014 par la famille Burkard (qui détient 16% du capital et 52% des droits de vote) de sa décision de vendre ses actions au concurrent Saint-Gobain avec une prime de 80% a conduit à de nombreuses réactions hostiles. En particulier, la Fondation Ethos est vivement opposée à cette transaction qui n'est pas dans l'intérêt de Sika et des actionnaires non liés à la famille Burkard.

A la suite de cette annonce, Ethos a immédiatement réagi : Avec 11 importants actionnaires institutionnels suisses, Ethos a déposé une résolution demandant la suppression de l'opting-out à l'assemblée générale du 14.4.2015. Cette résolution a obtenu 97% de soutien parmi les actionnaires non liés à la famille Burkard. Elle a malgré tout été rejetée, car la famille Burkard possède la majorité des voix et était opposée à la résolution.

Par la suite, lors des assemblées générales 2015 et 2016, le conseil d’administration a décidé d’appliquer l’article 4 des statuts dans le but de préserver les intérêts de la société. En l’occurrence, les droits de vote de la famille Burkard ont été limités à 5% des actions nominatives pour les décisions liées à la vente de ses actions au concurrent Saint-Gobain. Il en résulte que la famille ne peut pas prendre le contrôle du conseil d’administration. Cette restriction bloque la transaction car Saint-Gobain a posé comme condition de pouvoir obtenir le contrôle de la Sika avec l’achat des 16% du capital qui lui donneraient 52% des droits de vote.

La famille Burkard a porté plainte auprès du Tribunal cantonal de Zoug contre la décision du conseil d’administration de limiter les droits de vote de ses actions nominatives à 5%. En décembre 2015, la Fondation Ethos a été acceptée en tant qu'intervenante accessoire pour soutenir le conseil d'administration de Sika dans le litige qui l'oppose à la famille Burkard. Le 28.10.2016, le Tribunal a rejeté la plainte de la famille Burkard. Cette dernière fait appel de cette décision auprès du Tribunal de deuxième instance. Ethos a décidé de garder son statut d’intervenant accessoire dans cette nouvelle procédure judiciaire.

Le 11.05.2018, un accord à l’amiable a pu être trouvé entre le Conseil d’administration de Sika, la famille Burkard et Saint-Gobain, ceci au bénéfice de toutes les parties impliquées tout en assurant l’indépendance de la société. La Fondation Ethos salue cet accord, ainsi que la décision du Conseil d’administration de convoquer une assemblée générale extraordinaire le 11 juin 2018 afin de rétablir l’égalité de traitement entre les actionnaires.

Plus d'informations