Ethos recommande de s’opposer au système de rémunération de Novartis

Ethos va s'opposer au système de rémunération à la prochaine assemblée générale de Novartis le 22 février prochain. En effet, le système de rémunération n'est pas dans l'intérêt à long terme des actionnaires. En particulier, la rémunération variable de la direction est trop élevée par rapport aux salaires fixes. Par ailleurs, les différents plans de rémunération ne sont pas suffisamment bien décrits pour pouvoir vérifier le lien entre les rémunérations reçues et la réalisation des objectifs fixés.

Un tiers des principales sociétés cotées en Suisse acceptent le vote consultatif sur les rémunérations

En 2011, au moins 33 des cent plus grandes sociétés cotées en Suisse proposeront le vote consultatif du rapport ou du système de rémunération lors de leur assemblée générale. Ce sont treize sociétés de plus que l'année précédente. Cette progression est notamment due aux efforts de sensibilisation menés par la Fondation Ethos, elle démontre un effort d'autorégulation de la part des sociétés. Néanmoins, il faudra encore davantage de progrès pour satisfaire les attentes des investisseurs institutionnels et éviter de nouvelles réglementations en la matière.

Etude Ethos sur les rémunérations 2009 : hausse des salaires des managers malgré la crise

Ethos a publié aujourd'hui son étude sur les rémunérations 2009 des instances dirigeantes des 49 plus grandes sociétés cotées en Suisse. Elle montre que les rémunérations globales ont augmenté de 21%. Cette croissance est particulièrement marquante pour les sociétés du secteur de la finance, où elle correspond à 73% de hausse par rapport à l'année précédente.

Rémunérations du Credit Suisse : Ethos demande une consultation des actionnaires

De nombreux actionnaires ne sont pas d'accord avec le système de rémunération des instances dirigeantes du Credit Suisse Group. Lors de l'assemblée générale qui a eu lieu aujourd'hui, le vote du rapport de rémunération a suscité beaucoup de voix critiques: 66% pour le rapport, 29% contre, 5% abstention. Cela constitue un signal important: des rémunérations excessives ne sont plus automatiquement approuvées par les investisseurs.

Assemblée générale UBS : Ethos refuse le rapport de rémunération, la décharge du conseil d’administration et l’élection de Wolfgang Mayrhuber

Ethos s'opposera à l'approbation du rapport de rémunération d'UBS lors de l'assemblée générale du 14 avril 2010. En effet, celui-ci comprend des lacunes importantes en matière de bonne pratique. De plus, le système de rémunération présenté au vote des actionnaires lors de l'assemblée générale de l'année passée n'a pas été respecté.

Ethos se réjouit de la séparation des fonctions de Chairman et CEO chez Novartis

Ethos salue la décision de Novartis de séparer les fonctions de Président du Conseil d'administration et de CEO. De plus, Novartis a accepté de soumettre le système de rémunération au vote de l'assemblée générale des actionnaires. Ces deux décisions rejoignent les demandes d'Ethos et les attentes des investisseurs institutionnels. Au vu de ces annonces, Ethos retire les deux résolutions «Stop Chairman-CEO» et «Say on Pay» déposées à l'ordre du jour de l'assemblée générale du 26 février 2010.

Ethos obtient le vote consultatif sur les rémunérations chez Zurich Financial Services et Swiss Re

Ethos et huit caisses de pension suisses* ont déposé en septembre 2009 une résolution «Say on Pay» qui demande le vote consultatif du rapport de rémunération auprès de Zurich Financial Services, Swiss Re, Holcim et, pour la deuxième année consécutive auprès de Novartis. Suite aux discussions ayant eu lieu, Zurich Financial Services et Swiss Re ont accepté de mettre à l'ordre du jour de leur prochaine assemblée générale le vote consultatif du système ou du rapport de rémunération.

Succès pour la campagne « Say on Pay » lancée par Ethos

Les résolutions «Say on Pay» déposées par Ethos et huit caisses de pension publiques suisses auprès des cinq plus grandes sociétés cotées en Suisse ont porté leurs fruits. En effet, quatre des cinq sociétés (ABB, Credit Suisse Group, Nestlé et UBS) ont accepté de soumettre les rémunérations au vote des actionnaires, ce qui a permis à Ethos de retirer la résolution.

UBS : Ethos recommande de refuser le nouveau système de rémunération

Ethos salue la décision du Conseil d'administration d'UBS d'avoir accepté de soumettre le nouveau système de rémunération au vote des actionnaires lors de l'assemblée générale du 15 avril 2009. Toutefois, la nouvelle structure des rémunérations ne prévoit aucune limite pour la part de rémunération variable par rapport au salaire fixe.

S'abonner à Rémunération exécutive