Assemblée générale d'UBS : Ethos recommande de refuser les propositions liées aux rémunérations

Lors de l’assemblée générale du 2 mai 2019, Ethos recommande de s’opposer à l’ensemble des propositions liées aux rémunérations du conseil d’administration et de la direction générale d’UBS. Ethos considère que le montant de CHF 73.3 millions demandé pour le bonus 2018 des 13 membres de la direction générale est excessif au vu de la performance boursière négative de la banque en 2018. 

Etude Ethos sur les assemblées générales suisses 2015 : Bilan mitigé pour la mise en œuvre de l’initiative Minder

A l’issue de la saison 2015 des assemblées générales suisses, Ethos publie une étude sur les différents aspects liés à la mise en œuvre de l’initiative Minder et à la gouvernance des sociétés comprises dans le Swiss Performance Index (SPI). Ethos constate que l’esprit de l’initiative Minder est souvent contourné en matière de vote des rémunérations des instances dirigeantes. Par ailleurs, plusieurs principes de bonne gouvernance ne sont souvent pas respectés, comme par exemple l’indépendance des conseils d’administration ou l’égalité de traitement entre actionnaires.

Mise en œuvre de l’initiative Minder : Modalités de vote en contradiction avec l’esprit de l’initiative

Ethos publie simultanément sa première étude sur la mise en œuvre de l'initiative Minder et son étude annuelle sur les rémunérations 2013 des instances dirigeantes. De manière générale, les sociétés sont devenues plus transparentes en matière de système de rémunération. Toutefois, l'ordonnance d'application de l'initiative Minder (ORAb) laisse la liberté au Conseil d'administration de proposer des modalités de vote qui sont souvent en contradiction avec l'esprit de l'initiative Minder. En particulier, Ethos et de nombreux actionnaires ne peuvent pas accepter un vote prospectif de la rémunération variable sans limite raisonnable fixée dans les statuts. Cela explique que les votes sur les modifications statutaires liées à l'ORAb aient souvent été très controversés cette année.

Assemblées générales UBS et Credit Suisse Group: Ethos s’oppose à la décharge et aux rémunérations

La Fondation Ethos recommande de s'opposer à la décharge du Conseil d'administration, ainsi qu'aux rapports de rémunération lors des assemblées générales UBS (7 mai) et Credit Suisse Group (9 mai). En 2013, une nouvelle augmentation du montant des rémunérations variables accordées à la direction et aux collaborateurs de chacune des deux banques a eu lieu, alors qu'elles ont été contraintes de constituer de nouvelles provisions pour des litiges juridiques à hauteur de CHF 1.8 milliards (UBS) et CHF 2.1 milliards (Credit Suisse).

Lignes directrices de vote d’Ethos 2014 : Exigences renforcées en matière de rémunérations et de gouvernance

La Fondation Ethos publie les lignes directrices de vote qu'elle va appliquer pour les assemblées générales 2014. Cette nouvelle édition présente notamment les principes qui seront suivis dans le cadre de la mise en œuvre de l'ordonnance d'application de l'initiative «Minder». Ethos recommande aux sociétés de procéder à un vote séparé de la composante fixe et variable des rémunérations. La Fondation ne pourra en aucun cas accepter, de manière prospective, des enveloppes de rémunérations sans connaître en détail les mécanismes qui lient rémunération et performance. Par ailleurs, en cas d'excellentes performances, la part variable des rémunérations ne devrait pas dépasser trois fois le salaire fixe, afin d'éviter que le management ne prenne des risques excessifs.

Initiative populaire 1-12 : Position de la Fondation Ethos

L'initiative «1:12 pour des salaires équitables» sera soumise en votation populaire le 24.11.2013. Elle prévoit d'inscrire dans la Constitution suisse que le salaire le plus élevé versé par une entreprise ne peut être plus de douze fois supérieur au salaire le plus bas versé par la même entreprise.

S'abonner à Rémunération exécutive