Ethos a publié les rapports de l’Ethos Engagement Pool Suisse (EEP Suisse) et de l’Ethos Engagement Pool International (EEP International) qui présentent les activités de dialogue d’Ethos en matière environnementale, sociale et de gouvernance (ESG). Les rapports détaillés sont uniquement disponibles pour les membres des deux pools de dialogue.

Un nombre croissant d’institutions de prévoyance suisses soutiennent Ethos dans ses démarches d’engagement sur les thématiques ESG avec les sociétés cotées. L’EEP Suisse, lancé en 2004, compte 147 membres représentant une fortune de CHF 236 milliards d’actifs sous gestion. L’EEP International, lancé début 2017, connaît une croissance remarquable avec déjà 59 membres qui gèrent ensemble des actifs totalisant CHF 162 milliards.

Dialogue constructif avec Nestlé et LafargeHolcim

Dans le cadre de l’initiative globale Climate Action 100+, Ethos est co-responsable du dialogue avec LafargeHolcim et Nestlé, les deux principaux émetteurs de gaz à effet de serre du marché des actions suisses. Après des interventions en assemblées générales en 2018 et 2019 ainsi que plusieurs rendez-vous avec des représentants des instances dirigeantes de ces sociétés, des mesures importantes ont été annoncées par les deux entreprises.

Nestlé a annoncé en septembre 2019 son nouvel objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2050 et va renforcer sa transparence en mettant en oeuvre les recommandations de la TCFD (Task Force on Climate-related Financial Disclosures) à partir du rapport de durabilité 2019. Ethos continue son dialogue constructif avec la société pour lui demander de lier une partie de la rémunération variable des dirigeants aux objectifs de durabilité.

LafargeHolcim a également renforcé ses mesures en matière de stratégie climatique. La société s’est dotée d’objectifs de réduction de ses émissions de CO2 compatibles avec les objectifs de l’Accord de Paris et les a fait valider par l’initiative Science Based Targets (SBTi). LafargeHolcim a également annoncé en mars 2020 qu’une partie de la rémunération variable des dirigeants serait soumise à l’atteinte d‘objectifs environnementaux. Ethos continue son dialogue constructif avec l’entreprise pour lui demander notamment de renforcer encore ses objectifs de réduction en visant la neutralité carbone à l’horizon 2050.

Les limites de l’autorégulation

Malgré un dialogue intensif depuis de nombreuses années sur le sujet, Ethos regrette que seulement 1/3 des 150 plus grandes sociétés cotées en Suisse publient un rapport de durabilité en suivant un standard reconnu de reporting (GRI). Malgré l’augmentation de l’intérêt des investisseurs et des actionnaires pour le thème de la durabilité, beaucoup d’entreprises ont encore de la peine à jouer la carte de l’autorégulation. Pour Ethos, il est urgent que la Suisse légifère dans ce domaine à l’instar de l’Union européenne où la directive sur le reporting extra-financier est entrée en vigueur.

Le thème du respect des droits humains est également au programme de l’Ethos Engagement Pool Suisse. Ici aussi, l’autorégulation et le dialogue actionnarial montrent certaines limites. En effet, seulement 18% des 113 sociétés industrielles de l’univers d’engagement disent vérifier (auditer) régulièrement auprès de leurs fournisseurs le respect des exigences de durabilité de l'entreprise. Ethos continue son dialogue avec les entreprises suisses dans ce domaine mais estime que la mise en place d’un devoir de diligence obligatoire est nécessaire.

EEP International : plus de 1'000 entreprises indirectement engagées

Le dialogue au niveau international s’effectue aussi bien par la participation à des initiatives d'engagement collectif international que par le dialogue direct avec les sociétés. En 2019, l’EEP International a soutenu 27 initiatives qui ont permis aux membres de l’EEP International d’engager le dialogue directement ou indirectement avec plus de 1'180 sociétés représentant 72% de l’indice MSCI World ACWI.

9 initiatives collectives d’engagement initiées ou soutenues par l’EEP International étaient en lien avec le changement climatique. Les 679 entreprises visées représentent plus de 69% des émissions absolues de CO2 (domaine 1 + 2) de l’indice MSCI World ACWI. Parmi ces initiatives figure notamment « Climate Action 100+ » qui regroupe plus de 450 investisseurs demandant aux 161 plus grands émetteurs de gaz à effet de serre dans le monde de fortement réduire leurs émissions.

Ethos et l’EEP International soutiennent également l’initiative Workforce Disclosure Initiative (WDI) dont le but est d’améliorer et de standardiser le reporting des sociétés concernant la gestion des ressources humaines. Lancée il y a deux ans, cette initiative vise actuellement 750 des plus grandes entreprises mondiales. 118 sociétés ont accepté de remplir volontairement le questionnaire contre 90 en 2018 et 34 en 2017.

EEP Suisse : Rapport synthétique 2019

EEP International : Rapport synthétique 2019

Membres de l’EEP Suisse

Membres de l’EEP International