Ethos a co-signé une lettre adressée au Financial Times demandant aux sociétés pétrolières de faire davantage pour soutenir l’objectif de l’Accord de Paris visant à maintenir la hausse moyenne de la température en dessous de 2 degrés par rapport à son niveau préindustriel. La lettre a été signée par 60 investisseurs institutionnels gérant au total CHF 10'500 milliards qui demandent à l’industrie du pétrole et du gaz plus de transparence et d’assumer la responsabilité de ses émissions de gaz à effet de serre. Ceci exige de la part des sociétés pétrolières de s’engager fermement à réduire de manière significative leurs émissions de carbone, d’évaluer l’impact des émissions dues à l’utilisation de leurs produits et d’expliquer comment les investissements effectués peuvent être considérés comme compatibles avec une trajectoire alignée aux buts de l’Accord de Paris. Cette lettre précède plusieurs résolutions d’actionnaires en grande visibilité déposées auprès de sociétés pétrolières, telle la résolution chez Shell soumise par « Follow this » et reflète la pression croissante sur le secteur pour clarifier comment ils voient leur avenir dans un monde faible en carbone. Plusieurs investisseurs assument leurs responsabilités en matière de soutien de l’Accord de Paris et demandent à l’industrie du pétrole et du gaz de le faire également.

Lettre adressée au Financial Times

Article précédent à propos de Shell