48 des cent plus grandes sociétés cotées en Suisse vont proposer un vote consultatif sur les rémunérations des instances dirigeantes lors de leur assemblée générale 2012 (contre 45 en 2011). Ce progrès est le fruit d'un dialogue constructif dans la durée entre Ethos et les sociétés cotées.

Cependant, de nombreuses entreprises sont encore en retard en matière de bonne pratique, ce qui conduit à davantage d'opposition lors des assemblées générales. Cela accroît la pression sur le management pour qu'il engage un processus continu d'amélioration.

Les investisseurs institutionnels s'intéressent toujours davantage non seulement aux assemblées générales des sociétés cotées, mais également au dialogue à long terme avec les instances dirigeantes. Un tel engagement permet d'obtenir des résultats positifs.

Progrès en matière de bonne pratique

Dans le cadre du dialogue actionnarial, Ethos a récemment adressé une lettre aux présidents de 56 sociétés cotées qui ne remplissaient pas certains critères de bonne pratique relatifs aux droits des actionnaires en matière d'assemblée générale. Il s'agit notamment du vote consultatif du rapport de rémunération, de la publication sur internet du procès-verbal de l'assemblée générale avec les résultats précis des différents votes, ainsi que de l'introduction du vote électronique. 31 sociétés ont répondu à la demande d'Ethos, ce qui conduit à la situation suivante pour 2012:

  • 48 sociétés proposeront un vote consultatif Say on Pay (2011: 45)
  • 94 sociétés publieront le procès-verbal de l'assemblée générale sur internet (2011: 89)
  • 86 sociétés publieront le décompte précis des voix (2011: 80)
  • 51 sociétés organiseront un vote électronique lors de leur assemblée générale (2011: 49)

Le résumé des principaux résultats 2011 de l'Ethos Engagement Pool confirme cette tendance et comprend également d'autres informations. Par exemple, 76 entreprises avaient adopté et publié un code de conduite en 2011, contre 42 lors du début de l'engagement à ce sujet en 2006. A ce jour, l'Ethos Engagement Pool (EEP) comprend 76 caisses de pension suisses avec des actifs sous gestion d'environ 110 milliards de francs. Il effectue, pour le compte de ses membres, le dialogue avec les sociétés cotées suisses. L'objectif est l'amélioration de la gouvernance des entreprises, ainsi que de leur responsabilité environnementale et sociale.

Davantage de contestation aux assemblées générales

La saison des assemblées générales de 2012 débute actuellement. A l'instar de l'an dernier, Ethos s'attend à une augmentation de la contestation, notamment sur les questions de la rémunération des dirigeants, de la décharge du conseil d'administration et des augmentations de capital. En 2011, parmi les thèmes les plus controversés, on relève les augmentations de capital avec un taux moyen d'approbation de seulement 86,9%, suivies de la rémunération des dirigeants (87,3% d'approbation) et de la décharge du conseil d'administration (96,3% d'approbation).