Sika : Ethos salue l’accord signé entre les parties qui donne fin au conflit

Ethos est très satisfait qu’un accord à l’amiable ait pu être trouvé entre le Conseil d’administration de Sika, la famille Burkard et Saint-Gobain, ceci au bénéfice de toutes les parties impliquées tout en assurant l’indépendance de la société. En tant qu’intervenant accessoire dans le procès aux côtés des membres du conseil d’administration non liés à la famille Burkard, la Fondation Ethos a toujours soutenu les efforts pour maintenir l’indépendance de Sika. La Fondation salue la décision du Conseil d’administration de convoquer une assemblée générale extraordinaire le 11 juin prochain afin de rétablir l’égalité de traitement entre les actionnaires.

Intervention d'Ethos à l'assemblée générale de LafargeHolcim

Le directeur d’Ethos, Vincent Kaufmann, intervient aujourd’hui à l’assemblée générale de LafargeHolcim pour encourager le conseil d’administration à prendre des mesures supplémentaires en matière de gouvernance et de responsabilité environnementale et sociale. Trois ans après la fusion entre Lafarge et Holcim, l’opération peine toujours à créer la valeur promise.

Credit Suisse : Ethos attend des améliorations dans la gouvernance et la responsabilité environnementale et sociale

Le directeur d’Ethos, Vincent Kaufmann, intervient aujourd’hui à l’assemblée générale de Credit Suisse pour recommander aux actionnaires de voter contre les différentes propositions du conseil d’administration en matière de rémunération des instances dirigeantes et contre la réélection du président du conseil d’administration. Ethos demande également que la banque renforce sa responsabilité environnementale et sociale.

L’Ethos Swiss Corporate Governance Index fête son premier anniversaire

Le 27 janvier 2017, la Fondation Ethos lançait l’Ethos Swiss Corporate Governance Index (ESCGI), le premier indice boursier consacré à la gouvernance d’entreprise des sociétés suisses. Après une année d’existence, ses performances sont légèrement supérieures à celles du SPI, ce qui démontre que les critères de durabilité sont parfaitement compatibles avec les exigences de rendement des investisseurs. Actuellement, cet indice est utilisé pour des actifs totaux de CHF 581 millions émanant principalement de caisses de pensions suisses dans le cadre de leurs placements en actions suisses.

Passage de témoin au sein d’Ethos

Depuis plusieurs années, les personnes qui étaient à l’origine d’Ethos ont émis la volonté de transmettre leurs fonctions à la génération suivante dans le cadre d’un processus de succession ordonné, progressif et soucieux du maintien de la continuité. La première étape a eu lieu en 2015 avec le départ du président de l’époque, Kaspar Müller, et l’abandon des tâches opérationnelles par Dominique Biedermann qui a passé de la fonction de CEO à celle de président du Conseil de fondation d’Ethos et du Conseil d’administration d’Ethos Services. L’étape suivante consiste maintenant à transmettre également la présidence d’Ethos et d’Ethos Services à de nouvelles personnes. Pour Dominique Biedermann « Les résultats atteints depuis la création d’Ethos sont remarquables. Avec plus de 220 institutions membres, la Fondation Ethos est devenue un acteur majeur de l’investissement socialement responsable. Nous sommes maintenant prêts pour la transmission de la présidence à la génération suivante. »

Lignes directrices de vote d’Ethos 2018 : Nouvelles exigences en matière de rapport de rémunération

La Fondation Ethos publie la 17ème édition de ses lignes directrices de vote et principes de gouvernance. L’édition 2018 précise les attentes d’Ethos dans le cadre de l’approbation des rapports de rémunérations des sociétés cotées. Ethos attend en particulier que les sociétés deviennent plus transparentes sur les rémunérations variables payées, à la fin de la période de performance, plusieurs années après leur attribution.

Etude Ethos sur les assemblées générales 2017 : hausse de la contestation

La contestation des actionnaires a augmenté en 2017 : C’est la conclusion de l’étude annuelle d’Ethos sur les assemblées générales, les rémunérations et la gouvernance des sociétés cotées en Suisse. Globalement, 14% des résolutions ont obtenu moins de 90% de soutien de la part des actionnaires, contre 12% l’année précédente. Les actionnaires se sont montrés particulièrement critiques lors des votes en lien avec les rémunérations des instances dirigeantes. En parallèle à la publication de son étude, Ethos communique également ses attentes relatives au projet de révision du droit de la société anonyme qui est actuellement en cours de discussion au Parlement.

Oui à plus de transparence sur les mandats de conseil des Proxy Advisors (conseillers en vote)

La Bourse suisse SIX Swiss Exchange a mis en consultation une nouvelle disposition de sa directive concernant les informations relatives à la Corporate Governance. En l’occurrence, il s’agit d’obliger les sociétés cotées à publier le nom des Proxy Advisors (conseillers en vote) qu’elles ont mandatés pour effectuer des services autres que le conseil en vote. Dans ces cas, les montants des honoraires versés à ces Proxy Advisors doivent également être communiqués. Ethos est favorable à cette nouvelle disposition qui vise à lutter contre les conflits d’intérêt de certains conseillers en vote.

S'abonner à Gouvernance