Rudolf Rechsteiner
Membre depuis
  • 58
    Président

    Rudolf Rechsteiner (1958) est Président du Conseil de fondation d’Ethos depuis juin 2018.

    Rudolf Rechsteiner a obtenu le titre de Docteur ès sciences économiques de l’Université de Bâle en 1986. Il a été membre du Conseil national (1995-2010), où il a siégé à la commission de l'environnement, de l'aménagement du territoire et de l'énergie ainsi qu'à la commission de la sécurité sociale et de la santé publique. Il a également été membre au Grand Conseil de Bâle-Ville entre 1988-1999 puis entre 2012-2017.

    Il est actuellement consultant indépendant et notamment président de Swissaid, membre du Conseil d’administration des Services industriels bâlois et membre du Conseil d’administration de la Caisse de pension de Bâle-Ville. Rudolf Rechsteiner est auteur de plusieurs ouvrages dans les domaines de la prévoyance professionnelle et des énergies renouvelables.

Aldo Ferrari
Membre depuis
  • 58
    Vice-président (depuis 2018)
    Nommé par la Caisse Paritaire de Prévoyance de l'Industrie et de la Construction (CPPIC)

    Aldo Ferrari (1962) siège au conseil de fondation d’Ethos depuis 2016 en tant que représentant de l’une des deux caisses fondatrices, la Caisse Paritaire de Prévoyance de l’Industrie et de la Construction (CPPIC). Il est vice-président du conseil de fondation depuis juin 2018.

    Aldo Ferrari est titulaire du Brevet fédéral de spécialiste en assurances sociales. Il est membre du Comité directeur du syndicat Unia à Berne depuis 2011 et vice-président depuis 2012. Auparavant, il a été responsable régional du syndicat Unia pour le canton de Vaud de 2005 à 2010 et Secrétaire syndical et responsable régional du Syndicat Industrie & Bâtiment pour le canton de Vaud de 1996 à 2004.

    Depuis 2012, Aldo Ferrari est membre de la Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle (CHSPP). Il est président du conseil de fondation de la CIEPP (Caisse Inter-Entreprises de Prévoyance professionnelle) et de la Fondation Proparis. Aldo Ferrari est également vice-président du conseil de fondation de la Caisse de pension d’Unia et de la Fondation RESOR ainsi que membre du conseil de la Fondation 2ème pilier swissstaffing, de la Caisse de pension de l'Union syndicale suisse (USS) et de la Fondation FAR.

Stephan Bannwart
Membre depuis
  • 58

    Stephan Bannwart (1965) siège au conseil de fondation d’Ethos depuis le 8.6.2017 en tant que représentant de la Stiftung Abendrot.

    Stephan Bannwart est titulaire du Brevet fédéral de spécialiste de la prévoyance en faveur du personnel. Il est également expert-comptable diplômé et économiste d’entreprise avec spécialisation en comptabilité/controlling de la Haute Ecole de Gestion de Lucerne (HWV). Stephan Bannwart est membre de la direction de la Stiftung Abendrot (par le biais d’un mandat de Pico Vorsorge AG) depuis janvier 2017 et occupe le poste de responsable « Finances et placements » au sein de la Stiftung Abendrot depuis 2015. Il est membre de la Direction de Pico Vorsorge depuis 2010 et siège au conseil d’administration de cette institution depuis 2017. Auparavant, il a occupé différents emplois en particulier au sein de sociétés de révision. Stephan Bannwart est membre du Conseil de la Banque Raiffeisen Laufental-Thierstein depuis 2008.

Andrea Frost-Hirschi
Membre depuis
  • 58

    Andrea Frost-Hirschi (1959) est membre du Conseil de fondation d'Ethos depuis juin 2018 en tant que représentante de la Caisse de pension bernoise (BPK). 

    Andrea Frost-Hirschi a une licence en droit de l’Université de Bâle. Elle est responsable du conseil juridique au sein de l’Association suisse des infirmiers et infirmières (ASI), section de Berne. Elle est également juge spécialisée en droit du travail au Tribunal régional de Berne-Mittelland depuis 2013 et au Tribunal régional de l'Oberland (fonction secondaire) depuis 2017.

    Andrea Frost-Hirschi est vice-présidente du Conseil de fondation de la Caisse de pension bernoise (BPK) et vice-présidente de PK-Netz 2. Säule ainsi que présidente du Conseil communal de Spiez.

Jacques Folly
Membre depuis
  • 58
    Nommé par la Caisse de pension de l'Etat de Genève (CPEG)

    Jacques Folly (1958) siège au Conseil de fondation d'Ethos depuis 2018 en tant que représentant de l'une des deux caisses fondatrices, la Caisse de pension de l'Etat de Genève (CPEG). 

    Jacques Folly est diplômé en sciences économiques de l’Université de Genève. Il est actuellement Délégué au développement économique du commerce de la direction générale du développement économique, de la recherche et de l'innovation du canton de Genève. Auparavant, il a notamment été Délégué au commerce du service de la promotion économique Genève (SPEG).

    Jacques Folly est membre du Comité de la CPEG, représentant des assurés et vice-président de sa commission d’audit et d’organisation. Il est également président de l’Union des cadres supérieurs de l’administration cantonale genevoise.

Hanspeter Uster
Membre depuis
  • 58

    Hanspeter Uster (1958) est membre indépendant du conseil de fondation d’Ethos depuis 2009. Il siège au conseil d'administration d'Ethos Services depuis juin 2018 en tant que représentant du grand actionnaire Fondation Ethos. Depuis 2012, il est également vice-président du comité de l’association Ethos Académie en tant que représentant de la Fondation Ethos.

    Hanspeter Uster a été conseiller d’Etat à Zoug et directeur du département de la sécurité de 1991 à 2006. De 1985 à 1990, il a travaillé comme avocat et notaire indépendant dans le canton de Zoug. De 2007 à 2013, Hanspeter Uster a dirigé le centre de compétence de criminalité économique à Lucerne. Depuis 2007, il est président du conseil de fondation de l'Institut suisse de police. Il est membre de l’Autorité de surveillance du Ministère public de la Confédération depuis le 1er janvier 2013. Il dirige également divers projets dans le domaine de la justice et de la sécurité. En 2015, l'Université de Berne a décerné à Hanspeter Uster le titre de docteur honoris causa pour son engagement en faveur de l'égalité de droit et de l'Etat de droit ainsi que pour ses contributions dans le domaine de l'assurance qualité des organes de police et de justice. De 2000 à 2016, Hanspeter Uster a été président de la Gesellschaft für ethische Fragen (GEF).