Sika : Ethos soutient le conseil d’administration dans la procédure en cours au Tribunal de Zoug

La Fondation Ethos a été acceptée en tant qu’intervenant accessoire en soutien du Conseil d’administration dans le procès qui l’oppose devant le Tribunal de Zoug à la famille Burkard. Cette dernière a demandé l’annulation des décisions prises lors des dernières assemblées générales lors desquelles le conseil d’administration a décidé de limiter les voix nominatives de la holding familiale SWH à 5% du total des actions nominatives. Une année jour pour jour après l’annonce de la famille Burkard de sa décision de vendre sa participation dans Sika au concurrent Saint Gobain, Ethos confirme sa détermination à soutenir le conseil d’administration dans sa volonté de préserver l’indépendance de Sika.

Lignes directrices de vote d'Ethos 2016 : Renforcement de la gouvernance

La Fondation Ethos publie la 15ème édition de ses lignes directrices de vote et principes de gouvernance. Cette édition prévoit notamment de nouvelles raisons de refus de la décharge, en particulier en lien avec la violation des droits des communautés locales ou le refus de la société de reconnaître l’impact négatif de certains de ses produits sur l’humain ou l’environnement. Par ailleurs, Ethos va également recommander de refuser les programmes de rachat d’actions si ces derniers sont sélectifs ou péjorent significativement la capacité de paiement d’un dividende. Finalement, suite à l’affaire Sika, Ethos a rajouté à ses lignes directrices différents points traitant spécifiquement les cas d’inégalité de traitement des actionnaires.

Etude Ethos sur les assemblées générales suisses 2015 : Bilan mitigé pour la mise en œuvre de l’initiative Minder

A l’issue de la saison 2015 des assemblées générales suisses, Ethos publie une étude sur les différents aspects liés à la mise en œuvre de l’initiative Minder et à la gouvernance des sociétés comprises dans le Swiss Performance Index (SPI). Ethos constate que l’esprit de l’initiative Minder est souvent contourné en matière de vote des rémunérations des instances dirigeantes. Par ailleurs, plusieurs principes de bonne gouvernance ne sont souvent pas respectés, comme par exemple l’indépendance des conseils d’administration ou l’égalité de traitement entre actionnaires.

Assemblée générale extraordinaire de Sika : Ethos soutient les membres indépendants du conseil d´administration

Ethos maintiendra son soutien aux membres indépendants du conseil d'administration lors de l'assemblée générale extraordinaire de Sika qui se tiendra sur demande de la famille Burkard le 24.7.2015. Ethos recommande de refuser toutes les propositions de la Famille Burkard, en particulier la révocation du président du conseil d'administration et de deux administrateurs qui ont démontré leur loyauté et leur engagement à préserver l'indépendance de Sika. Ces administrateurs ont agi dans l'intérêt de l'entreprise, de ses actionnaires autres que la famille Burkard qui représentent 84% du capital, ainsi que des collaborateurs et des autres parties prenantes.

Ethos s’oppose à la fusion de Holcim et Lafarge à l’assemblée extraordinaire du 8 mai 2015

Ethos recommande de rejeter la fusion des sociétés Holcim et Lafarge lors de l’assemblée générale du 8 mai 2015. Ethos considère qu’en restant indépendante, Holcim est mieux placée que la nouvelle entité pour créer de la valeur à long terme. Par ailleurs, la gouvernance du nouveau groupe serait fortement péjorée avec deux co-présidents et un nouveau conseil d’administration dont moins de la moitié des membres sont indépendants. L’intégration du fonctionnement décentralisé de Holcim et de l’organisation centralisée de Lafarge représente également un risque majeur de dysfonctionnement.

Indépendance de Sika : Large soutien des actionnaires non liés à la famille Burkard

Lors de l'assemblée générale de Sika qui s'est tenue hier, 97% des actionnaires non liés à la famille Burkard ont voté en faveur de la résolution d'Ethos qui demandait la suppression de l'opting out. Par ailleurs, ces actionnaires ont soutenu massivement le président et les membres indépendants du Conseil d'administration. La famille Burkard s'est vue totalement isolée dans sa tentative de vendre sa participation au concurrent Saint Gobain.

Ethos salue les propositions du Conseil fédéral pour la révision du droit de la société anonyme

La Fondation Ethos est globalement satisfaite de l'avant-projet qui a été soumis en consultation par le Conseil fédéral. Les propositions de révision du code des obligations ainsi que de quelques autres lois améliorent clairement la gouvernance d'entreprise des sociétés suisses. Toutefois Ethos regrette que certains sujets ne soient pas abordés. En particulier, la Fondation demande l'introduction de l'obligation pour les sociétés de publier des informations en matière extra financière, d'étendre le devoir de diligence du conseil d'administration aux droits fondamentaux et à l'environnement, de même que de limiter la portée de l'opting out dans la loi sur les bourses et le négoce des valeurs mobilières.

Sika : Ethos soutient la requête à la COPA effectuée par deux investisseurs américains

La Fondation Ethos soutient la requête de Bill & Melinda Gates Foundation Trust et Cascade Investment qui a été faite vendredi dernier à la Commission des offres publiques d'acquisition (COPA). Cette requête demande à la COPA de statuer si Saint Gobain doit faire une offre publique à tous les actionnaires lors de l'acquisition des 52% de droits de vote vendus par la famille Burkard. En effet, les statuts comprennent une clause d'opting out (dérogation à l'obligation de faire une offre). Ethos et 11 actionnaires ont déposé en décembre dernier une résolution à la prochaine assemblée générale de Sika pour demander de supprimer cette clause d'opting out.

Assemblée générale Novartis : Ethos s’oppose aux modifications statutaires liées à l’initiative Minder

Lors de l'assemblée générale de Novartis qui se tiendra le 27 février à Bâle, les actionnaires sont appelés à approuver d'importantes modifications des statuts liées à la mise en œuvre de l'initiative Minder. Dans ce cadre, Novartis propose que la rémunération maximale totale (fixe et variable) de la direction générale soit votée de manière prospective avant le début de la période concernée. Ethos s'oppose à cette pratique qui conduit à donner un chèque en blanc au conseil d'administration. En effet, les rémunérations variables ne devraient être votées que rétrospectivement, lorsque les résultats annuels sont connus.

S'abonner à Gouvernance